CHANTS

1.
Une orange se balance
sur un oranger
Une fille sous les branches
chante au vent léger

Refrain
Va vers mon amour
jolie chanson jolie ballade
Fais lever le jour où il viendra
pour me donner son nom

2.
S'il approche de cet arbre
s'il veut m'embrasser
Je lui donne une étoile
contre un ciel entier

3.
S'il me donne tout l'amour
que l'on peut donner
Il échange une orange
contre un oranger

Mélodie populaire grecque

 

Sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=yfS4KWvJKTo&feature=related

 

The BEATLES : "HELLO GOODBYE"

Hello Goodbye      Karaoke

 

 

Yellow Submarine
The Beatles

CLIP DU FILM PAROLES


<!--[if !vml]--><!--[endif]-->In the town where I was born,
Lived a man who sailed to sea,
And he told us of his life,
In the land of submarines,

So we sailed on to the sun,
Till we found the sea green,
And we lived beneath the waves,
In our yellow submarine,

We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine,
We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine.

And our friends are all aboard,
Many more of them live next door,
And the band begins to play.

(Trumpets play)

We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine,
We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine.

(Full speed ahead, Mr. Barkley, full speed ahead!
Full speed over here, sir!
All together! All together!
Aye, aye, sir, fire!
Captain! Captain!)

As we live a life of ease(life of ease)
Every one of us(every one of us) has all we need,(has all we need)
Sky of blue,(sky of blue) and sea green,(sea of green)
In our yellow(In our yellow) submarine.(submarine) ( Haha! )

We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine,
We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine.

(fading)

We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine,
We all live in yellow submarine,
yellow submarine, yellow submarine

 

ALDEBERT "Pour louper l'école"

Le clip :

Clip : Pour louper l'école

{Refrain:}
Pour louper l'école
Je ferais n'importe quoi
Pour louper l'école
Moi, j'irais jusqu'à...

Faire le tour de la maison
En pyjama, pour choper froid
Manger des tartines au goudron
Pour avoir mal à l'estomac

Faire mon service militaire
Traverser la Manche en bouée
Chatouiller une panthère
Faire pipi sur un policier

{au Refrain}

Devenir magicien
Pour me faire disparaître
Prier pour que les martiens
M'enlèvent sur leur planète

Prendre en otage ma p'tite sœur
Terminer mes choux d' Bruxelles
Manger des crayons d' couleur
Pour vomir un arc-en-ciel

{au Refrain}

Sans arme, contre un gladiateur
Je serais prêt à me battre
Imiter les cascadeurs
Espérer finir dans l' plâtre

Avaler deux cents limaces
Pour effrayer les instit'
Faire sauter la salle de classe
À la dynamite

{au Refrain, x2}

Pour moi, c'est pire que le bagne
Et lorsqu'il l'eut inventé
Ce sacré Charlemagne
Aurait dû rester couché

Comptez pas sur moi, les gars !
C'est sympa mais c'est sans moi !
Oui, j'ai eu cette idée folle
Un jour d'éviter l'école

On veut pas y aller
On préfère rester couchés
Haut les mains, peau d' lapin !
La maîtresse en maillot d' bain !

On veut pas y aller
On préfère rester couchés
Les cahiers au feu !
La maîtresse au milieu !

Habiter dans les toilettes
Provoquer un ours en duel
Avaler une clarinette
Ou repeindre la tour Eiffel

Boire du coca périmé
Pour attraper des boutons
Manger du beurre toute la journée
Finir aussi gros qu'un camion

Chanter du Lorie en latin
Faire une sieste de six mois
Manger la pâtée du chien
Apprendre l'annuaire en chinois

Ne respirer qu'une fois sur deux
Me laver à l'eau d' Javel
Ne plus jamais cligner des yeux
Torturer le père Noël

{au Refrain, x2}

Là !

 LA MONTAGNE (Jean Ferrat)


 

LA MONTAGNE (Jean Ferrat)

Ils quittent un à un le pays
Pour s'en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné
Les vieux ça n'était pas original
Quand ils s'essuyaient machinal
D'un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu'au sommet de la colline
Qu'importent les jours les années
Ils avaient tous l'âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne
Les vignes elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C'était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus que savoir en faire
S'il ne vous tournait pas la tête

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Deux chèvres et puis quelques moutons
Une année bonne et l'autre non
Et sans vacances et sans sorties
Les filles veulent aller au bal
Il n'y a rien de plus normal
Que de vouloir vivre sa vie
Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
De quoi attendre sans s'en faire
Que l'heure de la retraite sonne
Il faut savoir ce que l'on aime
Et rentrer dans son H.L.M.
Manger du poulet aux hormones

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site